• ISSUE FATALE

    Issue fatale

     

    Un vertige immobile

    M’entraine vers le fond

    D’un tourbillon fragile

    Où se perd la raison

     

    Et la folie s’en mêle

    J’étouffe de l’interieur

    Des images irréelles

    Défilent à cent à l’heure

     

    Je tends les mains très haut

    Personne ne me retient

    Je veux hurler mes maux

    Ma voix ne dit plus rien

     

    Je n’ai plus de pensées

    Je ne sens plus mon corps

    J’ai mal à respirer

    Je me noie dans la mort

     

    Mes oreilles bourdonnent

    Me coupent de ce monde

    Où je n’entends personne

    Que ce fracas immonde.

     

    Je n’ai plus de repère,

    J’ai perdu mes valeurs

    Plus de mère, plus de terre

    Et ma mémoire se meurt

     

    Je veux tout arrêter,

    J’ai si mal, bien trop mal

    Plus rien pour me sauver

    Sinon l’issue fatale

     


  • Commentaires

    1
    Amateur
    Mardi 7 Septembre 2010 à 02:03
    Si quand on la prend sans la connaitre on se pique,
    C’est que la nature la rendu bien sauvageonne ;
    Amis, amant humez ce parfum magnifique,
    Quand par bonheur c’est dans vos mains qu’elle bourgeonne.

    C’est une fleur d’une rareté inegalée,
    J’entend par là son grand besoin de liberté.
    On la voit souvent, on ne la regarde jamais.

    Lorsqu’on la tient on distingue sa valeur,
    Ne serrez pas trop fort une si jolie fleur,
    Car c’est le seul moyen de la faire faner.

    Ne la laissez surtout pas prendre des racines,
    Dans un endroit fermé où l’on ne peut grandir,
    N’ayez pourtant pas peur d’utiliser des rimes,
    Une Rose parfume les meilleurs souvenirs.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :