• Je suis le plus célèbre du monde

    Je me suis étendu entre bruyères et Vie,
    Sur le flanc d’un coteau, j’y ai creusé mon nid,
    Le long de la Viette, il faut me mériter,
    Sillonner mes chemins, mes détours emprunter.

    Au pied de mon clocher, des âmes se reposent.
    Elles bâtirent mon histoire et vécurent tant de choses.
    Et quand le vent se dresse, des Friches à Beaumoncel,
    Le chant de la campagne, aux verts parfums se mêle.

    Un beau jour une femme, au doux nom de Marie,
    Fit de moi un géant, moi pourtant si petit.
    Avec si peu de choses qu’elle a su sublimer :
    Quelques nuées de lait savamment raffinées

    Pour les gens de ce monde, mon nom est un fromage,
    Mais je suis avant tout, un si joli village,
    Enfant du Pays d’Auge, normand et j’en suis fier.
    La nature est mon sang, mon nom est Camembert


  • Commentaires

    1
    Vendredi 9 Novembre 2018 à 11:19

    Primé au concours de poésie organisé par Arts et Lettres en Pays d'Auge - Novembre 2018

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :